Traiteur Libanais

La cuisine méditerranéenne | Nadcook

La cuisine méditerranéenne

Introduction à la cuisine méditerranéenne

La Méditerranée : Une région géographique, un climat et une cuisine

Contrairement à de nombreuses autres cuisines ethniques, la cuisine méditerranéenne n'est pas le produit d'un groupe ethnique ou d'une culture spécifique. Il s'agit plutôt d'une étiquette faisant référence aux tendances culinaires partagées par un large éventail de peuples qui vivent dans la région de la mer Méditerranée. Alors que la cuisine méditerranéenne est considérée comme une tradition culinaire unifiée dans cette région, en réalité, il y a une grande diversité culturelle dans la cuisine de cette zone géographique.

Cuisine méditerranéenne : Une histoire commune d'interaction

Bien que la cuisine méditerranéenne ne soit pas régie par une seule culture, elle est le produit de l'influence et des échanges culturels. Les premières civilisations du monde ont vécu en bordure de la mer Méditerranée, leur développement a été favorisé par la richesse des sols et le climat tempéré qui ont permis à la production agricole de prospérer. Point d'intersection entre l'Asie, l'Europe et l'Afrique, avec des civilisations majeures situées dans chaque région, la Méditerranée était géographiquement destinée à devenir un important centre commercial. Les commerçants échangeaient des produits culturels comme des épices et d'autres produits alimentaires, ce qui a entraîné une large diffusion de certains ingrédients dans les cuisines de ces peuples disparates. C'est par cette forme d'interaction culturelle que certains éléments fondamentaux de la cuisine méditerranéenne sont devenus populaires dans toute la région.

La conquête a été un autre facteur qui a façonné les cuisines méditerranéennes. Les différentes cultures de la Méditerranée sont entrées en contact direct grâce aux efforts de construction d'empire de différentes civilisations. Une fois qu'une civilisation a renversé le gouvernement d'une autre, ils ont souvent imposé leurs propres pratiques culturelles à la société conquise. En même temps, il y avait inévitablement une certaine persistance culturelle pendant la conquête, ce qui entraînait souvent la fusion de la culture du groupe conquérant avec celle des conquis. Au fur et à mesure que les sociétés se fondaient au sein de l'empire, les pratiques culinaires ont été adaptées et ré-adaptées, ce qui a finalement abouti à l'adoption des identificateurs culinaires actuels de la cuisine méditerranéenne par les peuples de la région.

 Éléments communs dans la cuisine méditerranéenne

Les caractéristiques générales de la cuisine méditerranéenne sont largement influencées par le climat et la géographie de la région. Le climat méditerranéen ensoleillé et doux donne une abondance agricole qui influence fortement les cuisines à dominante végétale de la région.

L'ingrédient le plus universellement utilisé et le plus répandu dans les cuisines de la Méditerranée est l'huile d'olive. L'olivier est répandu dans toute la région, et l'huile distinctive est une exportation majeure pour de nombreux pays méditerranéens. L'huile piquante, parfois amère, s'infiltre dans une grande variété de plats et sert à la fois d'agent de cuisson et de sauce. Les olives elles-mêmes sont un ingrédient régulier de la cuisine méditerranéenne, ajoutant un goût piquant, fermenté et acidulé aux plats.

Les légumes frais dominent la cuisine méditerranéenne, avec une grande variété de plats qui occupent le devant de la scène dans toute la région. Bien qu'il y ait une certaine variation culturelle, les aubergines, les artichauts, les courges, les tomates, les légumineuses, les oignons, les champignons, le gombo, les concombres et une variété de légumes verts et de laitues sont tous très populaires dans cette région. Les légumes se retrouvent dans les plats sous diverses formes : cuits au four, rôtis, sautés, grillés, réduits en purée et servis frais dans des salades.

La viande est généralement utilisée avec parcimonie dans la cuisine méditerranéenne et, dans la plupart des pays méditerranéens, elle tend à être grillée. Le terrain rocailleux de la Méditerranée ne peut généralement pas supporter de plus grands troupeaux d'animaux comme les vaches, limitant les options de viande aux petits animaux domestiques comme les chèvres, les moutons, les porcs et les poulets, ainsi que certains gibiers sauvages. Le lait de chèvre et de brebis est également utilisé dans une variété de plats méditerranéens, principalement sous forme de yaourt et de fromage.

Les fruits de mer sont une source de protéines plus souvent utilisée, et apparaissent dans une grande variété de plats. La proximité de la mer Méditerranée permet un accès facile aux fruits de mer frais, qui apparaissent fréquemment dans les plats de toute la région.

Une utilisation prépondérante d'herbes fraîches caractérise la cuisine méditerranéenne. Le climat et la géographie de la région conviennent naturellement à la culture de plantes herbacées, indigènes ou importées. Bien qu'il y ait une certaine variation culturelle dans l'utilisation de certaines herbes, les traditions culinaires méditerranéennes utilisent le basilic, l'origan, le thym, le romarin, la marjolaine, le persil, l'aneth, la menthe, l'ail, l'estragon, le fenouil, la coriandre, le safran...

Les Distinctions culinaires de la Méditerranée

Bien qu'il y ait des éléments communs qui unifient les cuisines de la Méditerranée, il existe des différences régionales et culturelles significatives. La Méditerranée peut être divisée en trois régions culinaires : Méditerranée orientale, Europe du Sud et Afrique du Nord.

La cuisine de la Méditerranée orientale, qui comprend une partie de la cuisine du Moyen-Orient, décrit les traditions culinaires de la Grèce, de la Turquie, de la Syrie, du Liban, d'Israël, de la Palestine et de l'Égypte.

Le yogourt et les fromages frais comme la feta, l'halumi et le lebanah occupent une place importante dans la cuisine de la Méditerranée orientale : le yogourt est utilisé dans diverses sauces ou comme condiment, tandis que le fromage peut être cuit dans des plats ou consommé cru dans de nombreux contextes culinaires. Les saveurs du persil, du sumac, de la menthe et du jus de citron dominent le palais de la cuisine méditerranéenne orientale, tandis que les grenades et les noix sont des ingrédients réguliers dans les sauces et les tartinades. Les céréales se présentent sous forme de riz ou de pains plats comme le pita et le lavash. L'agneau, le mouton, la volaille et la viande de chèvre sont des protéines proéminentes et sont généralement grillés - soit entiers, soit hachés et en brochettes comme du kibboutz - ou à la broche comme des gyros. Le blé boulgour est également utilisé, principalement dans les salades comme le taboulé. Les pois chiches sont utilisés dans divers contextes, souvent comme substitut de viande, et peuvent être cuits entiers, moulus en pâte à tartiner ou frits.

La cuisine du sud de l'Europe, que l'on trouve en Italie, dans le sud de la France et en Espagne, contient des ingrédients spécifiques qui la distinguent des autres traditions culinaires européennes et des autres pays méditerranéens. Contrairement à d'autres cuisines méditerranéennes, le vin est un élément important de la cuisine du sud de l'Europe, à la fois pour rehausser la saveur des plats cuisinés et en tant que tel. Le porc est également plus consommé dans ces pays que dans le reste de la Méditerranée et est plus répandu que la chèvre, le mouton ou l'agneau. Les tomates, l'ail, les câpres, les anchois, la moutarde, l'anis et les pignons de pin sont utilisés dans une variété de combinaisons pour aromatiser les plats d'Europe du Sud. Une multitude de grains différents sont consommés : les pains levés, les pâtes alimentaires et le riz sont des aliments de base.

La cuisine nord-africaine se caractérise par une utilisation abondante des épices. Le Maroc, l'Algérie, la Tunisie et la Libye utilisent régulièrement le cumin, la coriandre, le safran, la cannelle, le clou de girofle, le piment, le safran et le paprika dans leur cuisine traditionnelle. Harissa et ras el hanout sont deux mélanges d'épices de feu utilisés principalement dans la cuisine marocaine, donnant une chaleur caractéristique aux ragoûts et sauces. Les fruits secs comme les dattes, les abricots et les raisins secs apparaissent fréquemment dans la cuisine nord-africaine, aussi bien seuls que dans les plats cuisinés. Les citrons conservés ajoutent une saveur salée et saumurée caractéristique à la nourriture nord-africaine. La semoule de couscous, semoule granuleuse qui a l'apparence du blé boulgour avec une texture semblable à celle du riz, est une céréale populaire d'Afrique du Nord, qui accompagne une variété de ragoûts et de plats de viande. L'agneau, le mouton et la viande de chèvre sont les protéines dominantes dans les plats nord-africains, bien que le poulet, et même le bœuf, apparaissent régulièrement dans la cuisine. Le tajine marocain, un ragoût à cuisson lente de viande, de légumes et de sauce préparé dans un pot en céramique de forme conique, est peut-être le plat nord-africain le plus reconnaissable et le plus populaire : un plat aromatique, copieux et bien équilibré.

Laisser une commentaire

Votre adresse mail ne sera pas visible. Les champs requis sont marqué. *